Les épées, un symbole arabe ?

Faire la Paix, c’est se rencontrer, c’est accepter l’autre comme il est, avec sa culture. L’Europe apporte un objet de son histoire, les orbes. Le Monde arabe apporte les épées. L’emblème du Qatar en comporte deux, et le drapeau saoudien une.

 

Est-il possible de transformer un objet guerrier en objet de Paix ? A priori oui, car c’est déjà le cas. Les états du Golfe ont déjà fait subir à leurs épées une transformation artistique, leurs épées devenant le support d’une danse traditionnelle, notamment lors des mariages. C’est un joli clin d’œil à Ishtar, déesse babylonienne de la guerre et de l’amour.

 

Les épées de Paix respectent le même cahier des charges que les orbes : Elles sont réalisées dans deux matières par deux artistes ou artisans de deux pays différents. Une première épée et terminée ; une seconde est en cours de réalisation afin de valider le concept.

L'épée de Lancelot

La première sculpture de Paix, réalisée en Californie en 2018 par Kevin, avait été mise de côté. Esthétiquement, le cœur et la colombe en cristal se mariaient mal avec le globe en noyer de Demeter.

 

18 mois plus tard, une nouvelle idée a surgi : La sculpture en cristal pourrait servir de pommeau pour une épée, la première épée de Paix, l’épée de Lancelot. Il restait à trouver l’artiste qui ferait la lame : Yann propose en Île de France des épées parmi ses objets en bois chantourné. La rencontre a eu lieu physiquement en mars 2020, deux jours avant le confinement pour cause de coronavirus.

 

Au départ Yann hésite à l’idée d’assembler du bois et du cristal. Comment insérer la tige en cristal dans le bois ? Comment coller les deux matériaux ? Après une longue discussion il pense que c’est faisable. En voyant la sculpture en cristal en vrai, il décide même de réaliser l'épée. le jour même. Et il a l'idée de terminer la poignée en érable d'une sorte de col entourant le cristal... qui rendra finalement le collage superflu !

Le trophée de la FIFA, un symbole de Paix ?

L'actuel trophée de la FIFA date de 1974. Le projet de l'italien Silvio Gazzaniga a été retenu parmi 53 propositions de sculptures provenant de 7 pays. Le trophée est composé d'or massif avec une base contenant deux bandes en malachite. Il représente un homme et une femme portant la Terre dans leur dos. 


Et si le trophée de la Coupe du monde était une variante des orbes de Paix ? Il a été conçu par un seul artiste, mais pour le reste il remplirait le cahier des charges. DemeTerre va s'en inspirer et faire réaliser des trophées par deux artistes de pays en conflit.

 

Si le concept est validé, les sculptures s'ajouteront à la collection au service de la Paix lors de la Coupe du Monde de foot en 2022.

© 2017-2020

webmaster :

Daniel Muller

responsable éditorial :

Wilfried Bartsch

Mentions légales : 

DemeTerre 

37 rue des Mathurins

75008 Paris

demeterre@tutanota.com